• Par Martin Aïhonnou L'illustre cardinal béninois, Bernadin Ganti, qui totalise 57 ans de presbitérat,51 ans d'épiscopat et 31 ans de cardinalat, décédé le 13 mai 2008 à Paris à l'hôpital Georges Pompidou, repose depuis hier jeudi 22 mai 2008 dans sa dernière demeure au séminaire Saint Gall de Ouidah, conformément à son testament; en effet, dans son testament il aborre une grande dévotion à la Vierge Marie dans sa vie sacerdotale, ensuite il considère le regretté Pape J.P II comme un proche à qui il était très lié et il met la prière au coeur de tout; enfin il demande que l'on l'enterre dans le séminaire St Gall près de son père spirituel, Mgr Louis Parisot, qui gît depuis lors face au Saint Sacrement. Pour lui rendre les honneurs digne de son nom, 7 cardinaux, 57 évêques et 400 prêtres ont été mobilisés par le clergé béninois pour célébrer sa messe d'adieu et la messe d'absoute. Premier évêque noir de l'Afrique francophone, premier évêque noir ayant siégé à la curie romaine, le nom de celui-lâ a été immortalisé par le Chef de l'Etat béninois, le Dr Boni Yayi par deux décisions: l'aéroport international de Cadjèhoun sera rebaptisé " Aéroport cardinal Bernadin Ganti de Cadjèhoun"; un prix international portera le nom du cardinal défunt pour distinguer les personnalités ayant oeuvré pour la paix, le développement et la foi. Rappelons que c'est le représentant de Bénoît XVI, Cardinal Giovanni Baptista Rey qui a présidé la messe d'adieu, et la messe d'abssoute par le cardinal Arinzé, président de la congrégation des cultes divin et de la discipline des sacrements. Des personnalités du monde entier dont le pdt Jacques Chirac et son épouse ont rendu hommage à l'illustre qualifié par l'Archevêque de Cotonou lors d'une messe célébrée à Paris comme étant désormais " un livre ouvert ".


    votre commentaire

  • Plus de 200 prêtres catholiques tiennent depuis le lundi dernier la réunion ordinaire de l'Union du Clergé du Bénin (UCB) au Centre Pastorale St Charles Louanga de Ouando dans le diocèse de Porto-Novo. Venus de tout le Bénin, ils vont réfléchir pendant 5 jours sur le thème : « La mission prophétique du prêtre dans le milieu socio-culturel du Bénin : le syncrétisme ». A en croire le délégué national de l'UCB : « L e syncrétisme est un mélange de fois dans la vie d'un chrétien et c'est pour activer la mission du prêtre en tant que pasteur du peuple de Dieu que l'UCB a choisi cette année de réfléchir sur ledit thème. A l'issu d'une messe qui sera concélébrée ce jour à 19h à la Cathédrale Notre Dame de Porto-Novo par l'Archevêque de Cotonou Mgr Marcel Honorat Agboton et le nouvel Evêque de Porto-Novo qui sera intronisé le dimanche prochain, Mgr Marie Ehouzou, un communiqué de Presse sera rendu publique.


    NB: Aux dernières nouvelles le nouvel Evêque du diocèse de Porto-Novo, Mgr René Marie Ehouzou sera intronisé le dimanche 04 février 2007 à 10h, à la faveur d'une messe concélébrée par une dizaine d'Evêques.


    votre commentaire
  • L'évènement se tient à Cotonou du 6 au 10 septembre prochain sur la paroisse St Antoine de padoue de Zogbo, au centre Don Bosco. Sont invités à ce Forum les jeunes des œuvres salésiennes du Bénin, du Burkina-Fasso, de la Côte-d'ivoire, de la Guinée-Conakry, du Mali, du Sénégal et du Togo. Le grand rendez-vous des jeunes de l'Afrique de l'Ouest s'inscrit dans la Mouvance Salésienne des Jeunes qui a été inspirée par la pédagogie de Saint Jean Bosco, fondateur de la congrégation, salésienne. Le thème central qui galvanisera les ardeurs au cours de ce forum est intitulé « Etre Chrétien, cela engage ».  Dans cette perspective, les jeunes donneront leurs témoignages personnels sur leurs expériences chrétiennes et sur leur engagement chrétien. Cette rencontre de la jeunesse salésienne coïncide avec la célébration du  25 ans d'anniversaire de la présence  salésienne au Bénin ; le point d'orgue de cette rencontre internationale est la participation honorable du supérieur général des salésiens, le père Pascual Chavez . Au cours de ce forum qui s'ouvre mercredi prochain les drapeaux de tous les Pays représentés flotteront dans le ciel bleu de Zogbo où l'art et la culture vont s'effrayer un chemin en vue du spectacle de la grande soirée récréative où s'ouvriront des ateliers de musique, de théâtre, de chorégraphie et de danses. Ainsi à la fin de ce forum, précisément le 10 le père Pascual CHAVEZ se rendra à Porto Novo l'une des 4 paroisses dirigées au Bénin par les Salésiens après celles de Kandi, de Parakou et de Cotonou. Pour une bonne éducation des enfants qui leur sont confiés, les Salésiens pratiquent la pédagogie de Saint Don Bosco ou «  Système préventif » qui a pour finalité la construction de l'intégrité de la personne humaine. Don Bosco voulait avec ce système faire de «  bons chrétiens et d'honnêtes citoyens ». L'hôte recevra la communauté de la Paroisse Saint François Xavier le 10 prochain à 17 h.



    votre commentaire



  • En prélude à son 26è anniversaire, ,l'Eglise Néo Apostolique qui a implanté ses racines au Bénin depuis le 28 août 1980 a célébré ce jour à Porto Novo un service divin appelé encore culte pour rendre grace à Dieu. L'hôte de la cérémonie est l'apôtre Eckhardt WOLGANG, un membre influent de l'Eglise venu spécialement de l'Allemagne pour l'événement. Selon les explications de certains responsables de l'Eglise, l'apôtre Eckhardt est venu bénir les enfants néo apostoliques du Bénin; ainsi il aurait célébré ce culte de bénédiction et d'enseignement pour que les fidèles néo apostoliques soient renforcés dans leur foi; étant donné que ces derniers doivent rester un modèle au plan social et demeurer toujours dans le Seigneur. Etait présent au culte une délégation du Togo CONDUITE PAR L4Evêque néo apostolique. L'Apôtre Eckhardt a sous sa zone d'influence : le Togo, le Nigeria, le Ghana et le Bénin. Les informations recuellies sur place montrent que les fidèles néo apostoliques communient tous les ddimanches comme chez les chrétiens catholiques.Après 26 ans d'implantation au Bénin l'Eglise Néo Apostolique du Bénin manque encore cruellement d'infrastructure digne du nom. L'apôtre national de cette Eglise a pour nom Paul YEDENOU.





     


    8 commentaires
  • PLUS D'UNE DIZAINE DE CONFESSIONS RELIGIEUSES INVITEES A LA MÊME TABLE

    La communauté Ahmadiyya du Bénin ddiriger par l'Amir ali Batty a organisé ce jour à l'hotel Dona à Porto Novo un panel sur le thème" Religions et développement de la Nation". Sont invitées à ce panel les Eglises: Christianisme céleste, Orthodoxe du Bénin, Catholique absente, les Mouvements; du Gaal, de la Jeunesse internationale africaine, Maikaï Eckankar absents, le culte Vodoun et les rois Onikoï Abessan, Toffa 8 repréenté. selon les organisateurs de ce panel, le développement de la Nation n'est pas seulement l'affaire de politiques mais de tous les acteurs sociaux. Pour cela, il est impérieux de cultiver chez chaque citoyen ce que le 4è kalif appelle le réarmement moral qui est la transformation des qualités naturelles en qualités morales voire en vertus; ce sans quoi on ne peut accéder au développement. Aussi fait-il remarquer le Dr. Latoundji, Président de l'Association des amis de l'Islam que le développement est u souci qquotidien et pour se développer spirituellement, il faut sortir " du triangle de confrontation". De mlémoire de certains participants c'est la première fois qu'ils participent à un tel panel élargi à toutes les sensibilités religieuses et pour cela ils souhaitent que ce panel se pérennise.. Les Ahmadis disent qu'ils sont une communauté qui ambitionnent de présenter le vrai visage de l'Isla tel que prophétisépar ophète Mahomet, débarassé du terrorisme et des coutumes vulguaire pour répandre la fraternité humaine et la paix. Ils ont facilité la transcription du saint Coran en 50 langues et sont sous la tutelle du 5è Kalif élu en avril 2004. Leur devise se résume en 7 mots:" Amour pour tous, la haine pour personne".

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique