• Par Germinal Le Conseil constituionnel a rendu cette après-midi une décision invalidant une des prérogative accordée par le Parlement français à la commission de protection des droits de l'HADOPI ( Haute autorité pour la diffusion des oeuvres et la protection des droits sur internet  ). En effet à travers un projet de loi , le président Nikola Sarkosy, soutenu par les artistes, a voulu protéger les titulaires du droit d'auteur sur internet. Le législateur en légiférant a consigné dans la loi que les titulaires d'abonnement internet pouvaient être déchus de leur droit d'abonnement en cas de téléchargements illégaux opérés par des internautes. L e Conseil constitutionnel en disant le droit, a invalidé cette disposition contenue dans les art 5 et 11 de ladite loi. Par ailleurs le Conseil a estimé contraire à l'article 9 de la Déclaration de 1789 - principe de la présomption d'innocence - le fait que seul le titulaire du contrat d'abonnement à internet pouvait faire l'objet des sanctions instituées. Principe qui épargne les internautes d'une sanction générale. Concernant l'utilisation de données à caractère personnel , sans autorisation adressée par la CNIL ( Commission nationale de l'informatique et des libertés), le Conseil estime qu'un processus de saisine de juridictions compétentes pour le règlement en cas d'infraction, ne sont pas contraires à la Constitution.

     


    votre commentaire
  • Demain 27 avril 2009, le monde entier célèbre la 10è édition de la fête de

    l’Internet. Le thème choisi pour la célébration de cette fête de la toile est :

    « Internet, pour quoi faire ». Bonne fête !


    votre commentaire
  • Par Karim Oscar Anonrin( Fraternité )Le Docteur Abdou Razack Daouda, Ph.d en Computer science, vient de réaliser la version 2009 du dictionnaire des Technologies de l'information et de la communication (Tic). Il s'agit d'un dictionnaire numérique réalisé sur support C.d et qui offre des facilités d'apprentissage de l'informatique aux étudiants et élèves béninois. Le concepteur de ce dictionnaire numérique, Docteur Abdou Razack Daouda, a entretenu les hommes des médias le vendredi dernier, à l'Hôtel Beaurivage sur les tenants et aboutissants de ce projet qu'il veut accessible à tous les élèves et étudiants béninois. Selon lui, l'idée d'un dictionnaire des Tic a été concrétisée pour la première fois en 2003. Mais, vu l'évolution des choses dans le monde des Tic, il a tenu à relancer la version 2009 du dictionnaire des Tic afin de mettre tous ceux qui apprennent l'informatique au Bénin, à un niveau relativement élevé, comparativement aux occidentaux et asiatiques. A cet, effet, il a déclaré avoir concocté un dictionnaire composé d'un nombre incomptable de mots aussi bien dans la version française que celle anglaise. Le Docteur Abdou Razack Douada a surtout dit qu'il aurait pu réaliser un dictionnaire en livre, mais que peu d'apprenants béninois y auront accès à cause du coût qui serait sans aucun doute élevé. Poursuivant dans le même ordre d'idées, il a laissé entendre que si les moyens existaient, réaliser un dictionnaire des Tic tous les trois mois au bénéfice des apprenants ne serait pas trop. Car, selon lui, les innovations dans les Nouvelles technologies de l'information et de la communication (Ntic) ne cessent de croître. Il a profité de l'occasion de cette rencontre avec les hommes des médias pour annoncer l'installation gratuite dans plusieurs établissements scolaires du Bénin, de centres informatiques pour contribuer au développement du système éducatif du Bénin. Le premier établissement sur la liste est le Collège d'enseignement général (Ceg) d'Ikpinlè.

    votre commentaire
  •  

     Avec un pourcentage de 4,8%, la couverture téléphonique demeure faible au Togo où près de 95,2% de la population n'ont pas accès au téléphone, a appris APA lundi de bonne source.

    « Près de 95,2% de la population n'ont pas accès au téléphone avec une couverture téléphonique très mauvaise en milieu rural », souligne un document officiel adopté récemment en conseil des ministres du gouvernement togolais dont APA a obtenue copie.

    Le Togo qui s'étend sur une superficie de 56600 km2 compte plus de 5 millions d'habitants

    « En ce qui concerne l'Internet, 96,3% des Togolais n'y ont pas accès », précise le document qui révèle que la couverture téléphonique du pays est de 4,8%.

    « Togo Télécom », l'opérateur historique des télécommunications et qui a le monopole de la couverture téléphonique nationale par le réseau filaire indique être présent dans plus de 300 localités du pays.

    « Nous couvrons plus de 300 localités du pays et avec le développement du téléphone fixe sans fil notre réseau est en extension », a expliqué Abossé Akué-Kpakpo cadre de la société.

    Outre ‘'Togo Telecom'', le Togo compte aussi de autres opérateurs de la téléphonie mobile que sont ‘'Togo Cellulaire'', une société d'Etat qui couvre environ 150 localités du pays et sa concurrente ‘'Moov'', filiale du groupe Atlantique Télécom qui serait disponible actuellement dans plus de 100 localités du Togo.

    Source APA


    votre commentaire
  • Le recensement en vue des  prochaines législatives au Togo a demarré depuis lundi 16juillet 2007 avec un nouveau système d'établissement de carte d'électeur appleé Kit de recensement .Le systeme permet donc de se faire recensé en 10mn et de repartir avec sa carte d'électeur numerisée avec photo.
    Si tout est respecté c'est la premiere fois que les Togolais font l'expérience de carte d'electeur informatisée avec photo.On gagne du temps et de l'argent; par exemple les electeurs se déplacent une seule fois pour leur carte et attendent seulemnt le jour du scrutin pour accomplir leur devoir civique .Qui dit mieux même s'il y a quelque balbutiements pour l'heure? par Dimon Dem ( Togo)

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique