• Surveillance des législatives du 14 octobre au Togo !

    L'Union Européenne déploie au Togo une mission d'observation électorale
    pour les élections législatives du 14 octobre 2007.
    Lomé, le 12 septembre 2007
    Suite à l'invitation du gouvernement togolais, l'Union Européenne a mis
    en
    place une mission d'observation électorale (MOE) pour observer le
    processus électoral en cours. La Mission est présidée par Madame Fiona
    Hall, membre du Parlement Européen.
    L'équipe cadre de la Mission, basée à Lomé, est composée de :
     Une chef de mission adjointe, Mme Marie-Violette César (France)
     Un analyste électoral et juridique, M.Michel Paternotre  (Belgique)
     Un analyste politique M. Lucio Filippini (Italie)
     Une analyste média, Mme Amandine Roche (Pologne)
     Un coordinateur des observateurs, M. Vincent Louis (Belgique)
     Un responsable des opérations M. Alexandre Castanias (Grèce)
     Un responsable de la sécurité, M. Romain Horak (France)

    Le 15 septembre, se joindront à la Mission dix-huit observateurs à long
    terme qui, après avoir été formés dans la capitale, seront déployés
    dans
    toutes les régions du pays. Peu de temps avant le jour du scrutin, la
    Mission sera renforcée par la venue de soixante observateurs à court
    terme
    et par une délégation des membres du Parlement Européen. Le jour du
    scrutin, quelque cent observateurs européens seront dans les différents
    bureaux de vote du pays.

    La Mission suivra le processus électoral dans son ensemble. Elle
    examinera, d'après les normes juridiques nationales et internationales
    établies dans le domaine électoral, le cadre juridique et politique, le
    déroulement de la campagne, l'activité des médias, les préparatifs
    électoraux, le scrutin et le dépouillement, l'agrégation des résultats,
    ainsi que la période postélectorale et le traitement des plaintes
    éventuelles.

    A cette fin, la Mission rencontrera de nombreux acteurs du processus
    électoral dont les autorités électorales, les partis politiques, les
    candidats, la société civile et les médias, des autorités
    administratives
    ainsi que des représentants de la communauté internationale apportant
    leur
    appui au processus électoral.

    Au lendemain du scrutin, la Mission d'observation publiera, en toute
    indépendance, une déclaration préliminaire puis elle rendra un rapport
    final détaillant les conclusions de l'observation dans lesquelles
    seront
    incluses d'éventuelles recommandations.

    source: Mediatogo


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :