• Sénégal/ Mamadou SECK remporte la bataille du perchoir

     
    MAMADOU SECK 10e président de l'ASSEMBLEE NATIONALE : Appel à la sérénité et au travail
     

    Par Mamadou L. Badji ( Le Soleil) Elu avec une large majorité à la présidence de l'Assemblée nationale, le maire de Mbao, Mamadou Seck, a rappelé à ses pairs à « l'ardente obligation de travailler ».

    Flashs, poignets de mains et chuchotements à son oreille. Hier, quelques minutes avant son élection, Mamadou Seck fait l'objet d'attentions suspectes dans l'hémicycle. Le suspense est levé en partie et le résultat sans grande surprise. Annoncé parmi les pressentis, M. Seck hérite effectivement du perchoir de l'Assemblée nationale, après un vote quasi-plébiscitaire de ses collègues députés : 130 pour, seulement 3 contre, sur 133 votants. Il lui fallait juste une majorité de requises de 63 voix.

    Le nouveau président de l'institution a pris immédiatement fonction sous une ovation, ambiance sereine, non moins solennelle. M. Seck remplace au poste Macky Sall, débarqué par ses pairs il y a tout juste une semaine, mettant un terme à pratiquement un an de turbulences. L'espoir de voir la Place Soweto renouer avec « l'ardente obligation de travailler » est largement partagé, toutes sensibilités politiques confondues (voir par ailleurs réactions).

    L'alors président de la Commission des Finances annonce dès lors « l'impérieuse urgence » de se remettre à l'ouvrage, après « une période agitée du fonctionnement de notre Assemblée ».

    Mamadou Seck en indique le canevas : « responsabilité, rigueur ». Il a rappelé ses collègues élus à inscrire les actions dans « un cadre de confiance », redit les exigences d'« humilité, assiduité, disponibilité (...) et respect de l'autre ». Le nouveau président de l'Assemblée nationale a promis de poursuivre la modernisation de l'institution, invité ses collègues à accélérer les réformes en cours, notamment du règlement intérieur. Il a décliné les mêmes intentions concernant les conditions de vie et de travail des députés et de l'ensemble des catégories de l'Assemblée.

    Le maire de Mbao a tenu à « renouveler sa profonde gratitude » au président de la République. Le chef de l'Etat demeure « le leader de la coalition politique dont est issue (la) majorité parlementaire (Pds et alliés) », a insisté l'ancien ministre de l'Equipement et des Transports terrestres, puis de l'Economie et des Finances, enfin des Infrastructures, de l'Equipement et des Transports.

    Né en 1947 à Dakar, Mamadou Seck est diplômé du Centre d'études financières, économiques et bancaires de Paris et de l'Université de Paris 1-Panthéon-Sorbonne.

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :