• RDC/ Vital Kamerhe démissionne contre son gré

    Le président de l'Assemblée  nationale de la République démocratique du Congo (RDC), Vital  Kamerhe, a démissionné mercredi à la demande de sa famille politique. "Je vous prie de bien vouloir accepter ma démission sans débat, ni vote", s'est-il adressé à la plénière de la chambre basse  composée de 404 députés. Le président Kamerhe, qui a expliqué les raisons de sa  démission, a affirmé avoir choisi de privilégier et de sauver la  démocratie qui peut continuer et se renforcer sans que  nécessairement un homme, soit-il Vital Kamerhe, reste absolument  aux commandes de l'Assemblée nationale. Il a émis le voeu de voir les députés ne jamais transiger sous  quelques pressions que ce soient sur les missions  constitutionnelles dévolues à l'Assemblée nationale, à savoir l'élaboration des lois, le contrôle du gouvernement et des  entreprises publiques. Vital Kamerhe a été élu au perchoir à l'issue des élections  législatives de 2006 dont le Parti du peuple pour la  reconstruction et la démocratie (PPRD) du président Joseph Kabila  était sorti majoritaire. Début février, Kamerhe avait indiqué à la Radio Okapi de l'ONU  qu'il n'était pas informé de le présence sur le territoire  congolais des troupes rwandaises, venues traquer les rebelles rwandais.Cette déclaration a été mal perçue par le PPRD qui pilote la  plateforme AMP, qui regroupe les partis PPRD, PALU (Parti  lumumbiste unifié du patriarche Antoine Gizenga) et l'UDEMO (Union des démocrates mobutistes de Mobutu Zanga, fils du défunt  président Mobutu Sese Seko). Considérant cette déclaration comme un désaveu du président  Joseph Kabila, l'AMP a adressé une lettre à Kamerhe, lui  demandant de démissioner de la présidence de l'assemblée nationale. Source:Xinhua


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :