• Parlement panafricain/ Les nouveaux parlementaires prêtent serment en Afrique du sud

    Onzième session Ordinaire du Parlement Pan-Africain
    Revision du protocole et budget en etude

    Par M.G.A Les travaux de la onzième Session Ordinaire du Parlement Pan-Africain
    (PAP) ont débuté le lundi 18 mai à Midrand, en Afrique du Sud. Au
    cours de la cérémonie d'ouverture de cette session qui a réuni les
    parlementaires des différentes régions du Continent, la Présidente de
    cette institution, Mme Gertrude Mongella a d’emblée salué la présence
    du Vice-Président du Ghana, John Dramani Mahama, ancien parlementaire
    Pan-Africain, avant de préciser l’importance de cette plénière qui
    intervient cinq ans après la création de cet organe consultatif de
    l’Union Africaine (UA).

    Tout en se félicitant du travail remarquable accompli par les dix
    commissions permanentes pour que le parlement accomplisse sa mission
    et atteingne ses objectifs apres cinq annee d'existence, et de mise en
    oeuvre du plan stratégique et de la feuille de route, elle a ensuite
    indiqué que les débats qui attendent les parlementaires au cours de
    ces assises seront essentiellement axés sur l’examen et la révision du
    protocole relatif au pouvoir législatif du parlement panafricain.

    Parmi les points qui seront abordés  au cours des travaux de cette
    rencontre figurent « la révision du protocole portant sur le PAP, le
    budget de l’UA dont l’objectif est de consolider le rôle de
    supervision et de contrôle du parlement afin de recommander aux chefs
    d’Etats ce qu’ils doivent adopter comme budget et savoir comment les
    ressources des peuples d’Afrique sont utilisées pour atteindre les
    objectifs de l’UA, la présentation du rapport de la mission
    d'observation des élections au Ghana, ainsi que le rapport des
    décisions de la conférence des chefs d’Etat de l'Union Africaine » a
    déclaré la Présidente.La question de la crise économique mondiale et
    ses conséquences sur les économies et les populations africaines n'a
    pas ete auculte par la presidente. « Il faut enclencher des mécanismes
    pour sauver l’Afrique et les populationsc de cette.Nous devons
    débattre sérieusement de ce sujet et faire des
    recommandations en tant que représentants des peuples africains »,
    a-t-elle martelé.

    S’agissant du soutien et de la réalisation de certains programmes, Mme
    Mongella a remercié les partenaires pour leur contribution Union
    européenne (UE), Coopération technique allemande (GTZ), Fondation pour
    le renforcement des capacités en Afrique (ACBF), etc. Apres la
    presidente du parlement,le Président de l’Assemblée nationale du
    Nigeria, Dimenji Bankole, a, dans son message de solidarité, salué la
    bonne volonté, le dévouement et l’engagement sans réserve dont ont
    fait preuve les membres du PAP dans la quête de réalisation de leurs
    objectifs. Puis, il a insisté sur la nécessité d’amender le protocole
    en vue de passer du statut d’organe consultatif à  celui d'un organe
    législatif : « Beaucoup reste à faire pour réaliser la paix et la
    prospérité en Afrique, c’est pourquoi il faut mettre en place un cadre
    législatif pour assurer la sécurité et permettre au PAP d’assurer sa
    mission de bonne gouvernance et de
    consolidation de la démocratie. Ce sont les représentants du peuple,
    mieux que l’exécutif, qui doivent défendre ces principes en soutenant
    des initiatives tels que le MAEP (Mécanisme Africain d’Evaluation par
    les Pairs) efficaces et chercher à réaliser les objectifs du
    millénaire pour le développement (OMD » a-t-il argumenté. Avant de
    conclure en déplorant la décision regrettable de l’UA de réduire le
    budget du PAP dans la mesure où cette institution a besoin de ce fonds
    pour fonctionner avec efficacité.

    En sa qualité d’invité spécial, le Vice-Président du Ghana, John
    Dramani Mahama, a, dans son intervention, invité ses anciens pairs à
    rendre la mission du PAP visible et s’est engagé à toujours défendre
    cette institution auprès des instances internationales. Ce, d’autant
    plus que le PAP joue un rôle significatif dans la promotion des
    élections libres et transparentes.

    On retiendra la présence à cette cérémonie d’ouverture de nombreux
    diplomates et du nouveau Directeur Exécutif du NEPAD, Docteur Ibrahim
    Assane Mayaki. Rappelons pour finir qu'une vingtaine de nouveaux
    parlementaires ont prete serment dont trois beninois. il s'agit de
    TAKPARA Daouda, AHOUNOU Benjamin et da MATHA Luc. Le president Ismael
    Tijani Serpos est present en Afrique du Sud pour assister aux travaux
    de cette onzieme session du parlement panafricain.




  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :