• Les députés béninois apprêtent les textes pour les municipales !

    Après les règles générales pour les élections municipales qui ont été votéés le lundi dernier, les députés béninois se sont encore retrouvés hier vendredi au Palais des gouverneurs à ¨Porto Novo pour se pencher sur la proposition de loi sur les règles particulières applicables à l'élection des membres des conseils des collectivités territoriales en République du Bénin.Les débats généraux sur le rapport de la commission ont tourné autour de deux points d'achoppement relevés par la mouvance parlementaire et les députés de l'opposition; notamment le critère de diplôme pour être élu Maire ou conseilé et les candidactures indépendants. Pour le Maire Rachida Gbadamassi, ancien locataire controversé de la Mairie de Parakou: " le rapport de la commission viole les textes de la décentralisation", il s'appui sur les art 150, 151 de la Constitution béninois pour fonder son argument. Pour lui la Consitution n'a fixer nulle part les conditions de diplôme.Conformément à l'art 151 " Les collectivités s'administrent librement par des conseils élus et dans les conditions prévues par la loi". Il sera soutenu aussi bien par ses collègues de la majorité parlementaire que de l'oppositiobn.C'est le député Lazare Sèhouéto qui soulève en premier lieu la question des candidactures indépendantes qui sera une bombe à retardement si la plénière n'amende pas lez rapport de la commission des lois sur ce point, en autorisant les candidactures indépendantes, car dit-il se serait exclure une partie des populations qui ont le droit de choisir qui peut les diriger.Un point de vue partagé par le député Eric Houndeté du même bord politique que ce dernier.Pour se défendre de tous les arguments, le député Tidjani Serpos du groupe parlementaire PRD-PRS, membre de la commission des lois, affirme que c'est pour la stabilité, l'efficacité des structures communales et municipales que certains choix ont été opérés au niveau de la commission: malgré ses explications, la plénière amende le texte de loi comprenant 52 art répartis en 5 titres jusqu'à la tombée de la nuit; la plénière sera suspendue sans un consensus autour des art à polémique.

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :