• Le Parlement de la Cedeao condamne le référendum de Tandja

    Le Parlement de la Cedeao demande la libération des députés au Niger
     

     

    Abuja - Les députés ouest-africains ont appelé hier le Niger à libérer leurs confrères détenus et ont condamné le changement de Constitution dans ce pays secoué par une crise politique.

    Le Parlement de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cedeao, 15 membres) a demandé, dans une résolution adoptée mercredi, à Niamey de "respecter les droits de l’Homme et relâcher sans condition tous les membres du Parlement ainsi que les autres citoyens arrêtés, quelle que soit leur appartenance politique".

    Le Parlement de la Cedeao, actuellement réuni en session semestrielle à Abuja, où il a son siège, a aussi "clairement condamné le processus ayant mené au changement de Constitution au Niger".

    Les parlementaires ouest-africains ont dénoncé le "harcèlement et l’intimidation des membres du Parlement (nigérien) et d’autres acteurs politiques".

    La résolution du Parlement de la Cedeao, dont les travaux étaient consacrés mardi et hier à la crise au Niger, appelle également à la tenue "urgente" d’un sommet des chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres, sur le même thème.

    Un tel sommet, qui a aussi été recommandé par les chefs de la diplomatie de la région, avait été annoncé pour le 5 septembre avant d’être reporté sine die.

     

    AFP


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :