• L'oeil de biche !

    La main tendue de Port-au-Prince

     

    Petit riche ou citoyen de la terre quelque part dans une nation, tu possèdes peut-être de l’or, de l’argent : donne un peu à Port-au-Prince. Et vous nations qui avez entendu et vu de vos propres yeux comment le ciel est tombé sur Port-au-Prince et la terre s’effondrer sous ses pieds ! vous devez faire quelque chose pour que le peuple meurtri essuie les larmes de son corps qui coulent vers l’océan Atlantique. Frappée en plein cœur par le séisme de magnitude 7.3 sur l’échelle de Richter, la belle cité haïtienne, n’a pas pu résister à la foudroyante secousse sismique : palais présidentiel foudroyé, cathédrale ruinée, Hôtel cinq étoiles effondré, hôpitaux dévastés, Université ébranlée, habitations réduites en poussières et plusieurs milliers de morts engloutis dans les décombres. Face à la catastrophe qui endeuille maintenant Haïti, Jean Max Bellerive, premier ministre haïtien, présente au monde entier la main tendue de Port-au-Prince. De l’eau, de la nourriture, du logis et des médicaments sont à l’heure H, les denrées qui manquent le plus à Port-au-prince. La communauté internationale est à pied d’œuvre pour venir en aide à Haïti. Médecins sans Frontière a convoyé vers la pauvre Port-au-prince 40 tonnes de matériel médical ; mais beaucoup de défis restent à relever chez le peuple haïtien qui est maintenant emballé par le sort. Et toi quel est ton soutien ! Associe-toi plutôt à cette chaîne internationale de solidarité que tu sois riche ou pauvre. Haïti est dans la tourmente et ne s’imaginait pas qu’il puisse connaître un tel sort. Haïti, pays du vodoun, pays de Toussaint Louverture, digne fils du Danxomè. Les dégâts causés par le séisme sont d’une ampleur inédite. Le conseil de sécurité de l’ONU se réunit ce jour devant l’autel haïtien, maculé par la nature. Par l’écrivain sacré, je déplore le vide et le néant des choses d’ici-bas : « Vanitas vanitatum, et omnia vanitas ».

                            Par M.A


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :