• Bénin/ Le Dr. Boni Yayi prescrit sa première ordonnance

    Le Président de la République du Bénin, le Dr. Boni Yayi a recouru en conseil des ministres dans la matinée de ce lundi 28 juillet 2008 à l'art 68 de la Constitution pour faire exécuter quatre dossiers importants bloqués par les députés qui ont reporté sine die en vertu de l'art 46 du règlement intérieur de l'Assemblée Nationale les débats sur trois projets de ratification d'accord de prêt et un projet de loi modificative sur le code des investissements. En recourant à des mésures exceptionnelles, le chef de l'ETAT béninois a contourné les députés et a justifié son acte par l'imminence pour le Bénin de perdre 32 milliards d'accords de prêt signés entre le Bénin et cinq bailleurs dont notamment la BID, la BADEA, le Fonds OPEP pour le développement international, le Fonds Kowétien pour le développement arabe et le Fonds saoudien de développement. Deux accords de ratification ayant déjà été opérés par le Parlement, les trois derniers connaissent un blocage suite à la crise politique qui secoue le Parlement, cette situation ferait perdre au Bénin le bénéfice de la totalité des fonds à la date butoir du 31 juillet 2008. Le problème qui se pose est de savoir le crédit que les bailleurs accorderont à cette mésure exceptionnelle pour rendre exécutoire les projets que le Parlement n'a pas ratifié. La prise d'ordonnance, la première du gouvernemnt, du Dr Boni Yayi, intervient au lendemain de la décision DCC 08-072 du 25 juillet 2008 de la Cour Constitutionnelle qui a déclaré contraire à la Constitution le report sine die des débats de la plénière par les députés.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :