• Avènement des Etats- Unis d’Afrique

    Accra accueille les débats. A l'instar des Etats-Unis d'Amérique, l'idée de la création des Etats-Unis d'Afrique a déjà germé. Les discussion sur la question d'un gouvernement de l'Union Africaine rencontrent quelques blocages de nationalisme au niveau de certains pays. La rencontre des Chefs d'Etat et de gouvernements qui s'ouvre à Accra ( Ghana) du 1er au 3 juillet 2007 a pour ambition d'approfondir la question. Par Martin Aïhonnou A l'ordre du jour du sommet d'Accra : «  Grands débats sur le gouvernement ; vers la création des Etats- Unis d'Afrique » ; c'est autour de ce thème nodal que vont se greffer pendant 3 jours les discussions sur la création des Etats-Unis d'Afrique, considérée par certains Chefs d'Etat comme une condition sine qua non pour que l'Afrique se considère comme une puissance dans le monde. Les questions de nationalisme contrastant avec les principes sacro-saints de la  souveraineté ont amené d'autres à prendre avec réserves cette initiative du Guide libyen, Mohamar El Kadhafi qui a pris corps au sommet d'Abudja en janvier 2005. A cette date déjà, des questions sur les ministères au plan continental ont été évoquées. Curieusement la réunion de Banjul qui s'est tenue en 2006 et celle d'Afrique du sud en 2007 ont révelé au grand jour les controverses sur la question : «  oui pour un Etat africain avec des ministères au plan continental » est une tendance autour de laquelle se sont retrouvés un groupe de Chefs d'Etat. «  Non pour un Etat africain ; mais œuvrer plutôt pour le renforcement de  l'Union africain » en est une autre. La dernière tendance est celle dans laquelle se retrouvent les partisans de Wade du Sénégal qui tient quant à eux à la souveraineté des pays. C'est donc à l'issu des rencontres de Banjul et d'Afrique du sud qu'il a été demandé à chaque Etat d'aller discuter avec leurs peuples respectifs de la question de la création. C'est donc dans cette perspective que le jeudi 21 juin 2007, les parlementaires béninois ont mené pour la première fois un débat ouvert sur la question. A l'issu des discussions, on retient que l'avènement d'un gouvernement à l'échelle continental est une bonne chose ; mais les députés béninois ont émis des réserves à cause des foyers de tensions qui existent sur le continent et s'en sont tenus à la Constitution béninoise du 11 décembre 1990 qui stipule que «  la souveraineté appartient au peuple ». Au sommet d'Accra, le gouvernement du Bénin défendrait l'option d'un gouvernement à l'échelle continental, couplé à la thèse du Président Wade. Vivement que les Etats- Unis d'Afrique soit une réalité !

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :